Accueil > Actualités > Les Biorythmes
204 visites

Les Biorythmes

vendredi 22 septembre 2023 , par Henri

Les Biorythmes

LES BIORYTHMES H.L. 08/1991

Les Biorythmes c’est 3 cycles : Physique 23 jours - Émotionnel 28 jours - Intellectuel 33 jours.

Début des 3 cycles le jour de la naissance

Périodes probables où les jours sont appelés "critiques"

Pour les 3 cycles, pendant la première moitié du cycle, chaque jour est positif, pendant la deuxième, chaque jour est négatif, entre les deux, chaque jour est critique.
Le phénomène du jour critique est comparable à ce qui arrive à une ampoule électrique. Quand une ampoule grille cela se produit généralement lorsqu’on allume ou coupe le courant.
Un jour critique, les réflexes et la coordination sont altérés au point d’entraîner une grande prédisposition aux accidents et aux défaillances humaines.
Les jours critiques ont moins de résonnances sur les personnes qui suivent un rythme de vie équilibré. Chacun est plus ou moins sensible à certains cycles.
Seront plus sensibles au cycle Physique : les travailleurs manuels, les sportifs, etc... ;
au cycle Emotionnel : certaines personnes par leurs fonctions d’utilité sociale, ou principalement axées sur la vie affective ;
au cycle Intellectuel : les chercheurs, les politiciens et économistes, les enseignants, etc...
Il faut également analyser pour chacun : le caractère, l’intelligence, les attitudes instinctives, l’âge, le cadre de vie, le climat, l’ambiance familiale, le travail, etc...

Le cycle Physique de 23 jours

  • Les jours positifs, ce sont les jours où une personne se sent en pleine forme et où sa vigueur et son endurance sont à leur plus haut, le travail physique paraît le plus aisé. Bonne période pour réaliser des performances sportives ou pour faire un effort inhabituel.
  • Les jours négatifs, l’organisme a besoin de se régénérer, c’est la période propice à la réflexion, méditation, et pour un sportif, à un entraînement intelligent et progressif. Le travail physique sera fait à un rythme normal, sans excès, car risque de fatigue.
  • Les jours critiques, il faudra faire plus attention dans ses mouvements et déplacements qu’à l’accoutumée, ne pas faire preuve d’insouciance et de négligence lors de l’accomplissement de gestes d’apparence mécanique.

Le cycle Émotionnel de 28 jours

  • Les jours positifs, se traduisent par une souplesse d’esprit dans les relations affectives et avec le groupe de travail : disponibilité, participation, communion, passion.
    Toutes ces résonances liées au système nerveux sont perçues sous l’angle de l’optimisme et de la bonne humeur, de la générosité et de la bonté. Dispositions à être content de son sort et à voir les choses tourner favorablement. L’esprit de créativité est renforcé.
  • Les jours négatifs, période de récupération quelque peu empreinte de pessimisme et de mélancolie, d’irritabilité et d’émotions négatives. Disposition d’esprit qui porte à prendre les choses du mauvais côté, à être mécontent et inquiet. Incertitude, doute de soi manque de confiance envers ses partenaires, moindre résistance nerveuse.
  • Les jours critiques, les tendances de pessimisme sont renforcées. Une petite contrariété peut rendre impatient et coléreux. Difficultés de surmonter les obstacles et d’affronter ceux qui réclament une force intérieure solide. Recherche de compensation par abus de nourriture ou d’alcool. Il a été constaté qu’un verre d’alcool pris un jour critique Émotionnel pouvait avoir cinq fois plus d’effet que lors d’un autre jour.

Le cycle Intellectuel de 33 jours

  • Les jours positifs, l’intelligence s’exprime de façon brillante et avec aisance. Esprit critique positif et constructif : minutie dans le travail, conscience professionnelle. L’esprit est apte à réagir face aux situations qui exigent souplesse et intelligence. L’imagination est forte et la mémoire capable d’absorber de nouvelles informations.
  • Les jours négatifs l’intelligente est moins brillante manque de concentration, d’analyse et de mémoire. Les capacités de la pensée sont réduites. Période propice à la révision des sujets étudiés antérieurement. Ce peut être aussi le moment de changer une attitude et procéder à une nouvelle réorganisation de son travail ou de sa vie.
  • Les jours critiques, risque d’accès de colère, par manque de tact ou de diplomatie.
    On fera attention aux propos que l’on exprime. Déséquilibre des facultés mentales pour les sujets prédisposés. Si on doit prendre une décision importante et qu’il n’est pas possible de la reporter, on doit fournir le maximum d’effort pour bien réfléchir à ses actes.

Les jours "Critiques" en eux-mêmes ne sont pas dangereux. Ce sont les réactions ces jours là, de l’individu à l’environnement qui peuvent entraîner des situations critiques, car la façon dont une personne agit dépend de ce qui lui arrive.

En général pour faire quelque chose de nouveau, on est très attentif à chaque geste, alors que pour faire quelque chose que l’on a l’habitude de faire on est moins attentif. Les Biorythmes n’ont pour but essentiel que de signaler et d’indiquer les périodes où les possibilités du potentiel énergétique d’un individu seront plus ou moins aptes à réagir avec bonheur aux circonstances.
Un homme averti en vaut deux.
L’application des Biorythmes permet de mieux se connaître et donc de mieux utiliser ses capacités. D’améliorer la qualité de la vie et du travail de réduire le risque d’accident.
Prévoir un jour avant et un jour après pour les jours indiqués "critiques" dans le résultat du calcul des Biorythmes, car il est reconnu qu’un cycle peut avoir un léger décalage en plus ou en moins mais il retrouve automatiquement sa période normale.

Précisions pour interpréter le Biorythmes :

Par exemple en sport, les cycles "Physiques" et "Emotionnel" en période de pleine activité prédisposent à la réalisation d’une performance et peut-être d’un exploit, et les périodes de récupération sont propices à un bon entraînement, il est aussi évident qu’une personne qui se réserve en période de pleine activité, se trouvera en forme en période de récupération, mais sans doute moins qu’en suivant le rythme normal indiqué par les Biorythmes, "c’est pourquoi seule la personne concernée peut interpréter le résultat qui la concerne".

(sur le calcul suivant si c’est une page de publicité au lieu de la page de calcul fermer la page et recommencer)
Calcul des Biorythmes "entrez votre date de naissance et la date concernée" : https://www.astrointernational.com//Biorythmes-Personnels-Gratuits.aspx
Autre présentation du résultat du calcul des Biorythmes : https://numerosoft.fr/biorythmes/biorythmes-gratuits.php
Site sur les Biorythmes : http://biorythmes.joueb.com/

Dans le cadre des Biorythmes, les jours "critiques" il y a risque d’accident, si la phase de la Lune correspond à celle de naissance, le risque d’accident est encore plus grand.

Dans le dossier, pour un total de 621 cas, les 94 cas sportifs ne sont pas pris en compte pour l’influence de la Lune, soit 527 cas étudiés.
Sur les 527 cas étudiés, 255 sont concernés par l’influence de la Lune, ayant la Lune le jour de l’évènement qui correspond avec la Lune de naissance, soit 48,39 %.
Sur la lunaison l’emplacement des jours concernés par les 255 cas ne représente que 24,57 %, pour un rapport de 48,39 %, l’influence de la Lune est donc très important.

Prendre un verre de vin un jour "Critique " Emotionnel peut avoir cinq fois plus d’effet qu’un autre jour.
Un jour "Critique" Emotionnel, risque de douleurs genre sciatique, torticolis, déplacement de nerf... éviter de se faire arracher une dent ce jour là...
Une personne née un mercredi aura un mercredi sur deux "Critique" dans le cadre de Biorythmes.
Le cycle Emotionnel ayant 28 jours, le 14ème est "Critique", une semaine c’est 7 jours, le jour de naissance sera donc "Critique" une semaine sur deux.

Connaissant son jour et sa lune de naissance il suffit d’être un peu plus prudent pendant ces périodes, voir : "Les jour de la semaine" et "La position de la Lune".

Retrouver votre Lune de naissance : [https://nextfullmoon.org/fr/phase-de-lune-n-importe-quelle-date]

l’influence de la Lune sur le corps humain

La phase de la Lune de naissance

Lunaison, écart maximum 3 jours avant, après ou à l’opposé de la lune de Naissance

Nombre de jour selon les cas, écart : 0 J. - 1 J. - 2 J. - 3 J. maximum, en opposition

Pourcentage des jours concernés dans la lunaison et sur l’ensemble

Exemple pour un cas né le 10 janvier 1993 avec un évènement le 18 janvier 2022

Extraits du livre « Les Biorythmes »

philippe h.préd’homme

Le livre des Biorythmes

6. — Définition des cycles

Les cycles sont les aiguilles d’une même horloge biologique remontée à vie depuis le jour de la naissance. Par leur structure périodique, mathématique et géométrique, et par leur implication physiologique et fonctionnelle, ils sont le gage, le point d’appui des réactions de l’organisme humain face aux agressions extérieures et aux manifestations cosmiques.

Nous savons déjà que les cycles représentent les fonctions essentielles de l’organisme humain qui se sont développées lors de la gestation de la mère (physique, émotionnelle, intellectuelle), et qu’ils sont l’expression d’une structure logique (sinusoïdale). Rappelons brièvement que chaque cycle à une durée déterminée, plus ou moins longue selon les cycles ; que le mouvement d’un cycle est fondé sur la succession de périodes hautes ou positives et de périodes basses ou négatives, oscillant régulièrement par rapport à une base symbolique, exprimant la durée, déterminée le jour de la naissance où ils ont commencé leur marche ; que les périodes hautes sont appelées périodes de décharge (action, émission, extraversion) ; que les périodes basses sont appelées périodes de recharge (repos, réceptivité, introversion) ; que ces périodes - hautes ou basses - sont de durées égales ; enfin, que le premier jour et le jour de mi-course, désignant les passages de la base par les sinusoïdes, sont appelés jours critiques.

Partant de ces considérations, nous allons analyser chaque cycle indépendamment, tout en sachant que cette analyse qui lui est propre demeure liée à l’ordre des mouvements et alternances des autres cycles.

Cycle de 23 jours.

Désignation : cycle physique ou cycle masculin.

Origine historique : découvert par Swoboda et Fliess à la fin du XIXème siècle.

Agencement : d’une durée de 23 jours, il se divise en deux périodes égales de 11 jours et demi ; les jours critiques correspondent au 1er et au 12ème jour.

Embryologie :le mésoderme.

Physiologie : renouvellement des cellules des tissus osseux et des fibres musculaires (squelette et muscle).

Influence : force physique, coordination des gestes, fonctions corporelles, vitesse, motilité. Résistance aux maladies, agressivité, passivité, énergie, sudation, élimination des toxines.

Période de décharge : du premier au onzième jour du cycle.

L’énergie physique est dirigée vers l’extérieur. C’est le temps del’expir, de l’émision, de la pénétration physique de l’environnement. Durant cette période l’organisme est plus résistant à la fatigue et aux agressions de l’environnement (froid, humidité). La personne est plus active, entreprenante, audacieuse.
Bonne période pour la réalisation des performances sportives ou, pour une personne qui ne dispose pas de capacités physiques poussées, pour faire un effort inhabituel. Sur le plan médical, les chirurgiens qui réalisent des transplantations d’organes ont observé que, durant cette période, les patients montrent une meilleure résistance aux infections et aux rejets.

Cycle physique - 23 jours

Symboliquement, l’être humain expérimente le concret et manipule la matière.

Période de recharge : du douzième au vingt-troisième jour. Après avoir déchargé son potentiel physique, l’organisme a besoin de se régénérer, c’est la phase obligatoire de « recharge » de l’énergie et des forces indispensables. Ainsi, le corps l’impose pour pouvoir reconstituer ses cellules et ses tissus. Pour cela, l’organisme a besoin de calme et de repos.
C’est la période de l’inspir, de la réception. Elle est propice à la réflexion, à la méditation, et, pour un sportif, à un entrainement intelligent et progressif, Si l’on ne tient pas compte du fait que le corps, durant le cycle physique, a besoin de repos, on aura tendance à être plus vulnérable à la fatigue ou aux contre-performances.

Jours critiques : correspondent aux premier et douzième jours du cycle. À ces dates précises, il faudra faire plus attention dans ses déplacements qu’à l’accoutumée, ne pas faire preuve d’insouciance et de négligence lors de l’accomplissement de gestes d’apparence mécanique. Quoique ces jours ne présentent pas pour le physique une menace assurée, il a été démontré que nombre des accidents de la circulation ou du travail surviennent lors de ces jours critiques. D’autre part, un malade qui doit subir une opération sera bien inspiré en conseillant à son médecin de repousser ou d’avancer la date prévue.

Cycle de 28 jours.

Désignation : cycle émotionnel ou cycle féminin.

Origine historique : découvert par Swoboda et Fliess à la fin du XIXème siècle.

Agencement : d’une durée de 28 jours, il se divise en deux périodes égales de quatorze jours ; les jours critiques correspondent au 1er et au 15ème jour.

Embryologie : l’endoderme.

Physiologie : cycle durant lequel se renouvellent les cellules du système nerveux ; régit le tube digestif et les organes sexuels. Fliess attribue ce cycle à l’influence des cellules du patrimoine féminin chez l’homme.

Influence : force nerveuse, réflexes, fonctions émotionnelles : optimisme, gaieté, fantaisie, sensibilité psychique, plaisir. Fonctions digestives (estomac, intestins) et reproductives (organes génitaux). Facultés artistiques et créatrices : intuition, imagination, rêve. Symboliquement, représente le relâchement de la matière par la réceptivité et la sensibilité.
L’être assimile, digère, transmue et transforme la matière pour la rendre vivante et expressive. Affecte sutout les sentiments et les ressentiments de ceux qui vivent d’affection et de sensations. Enfin, influence l’harmonie des rapports avec la famille, les amis, les relations du travail.

Période de décharge : du premier au quatorzième jour du cycle. Les facultés de la sensibilité se mobilisent vers une meilleure adhésion et une meilleure communion avec l’extérieur. Tempérament d’extraversion. Plasticité psychique qui se traduit par une souplesse d’esprit dans les relations affectives et avec le groupe de travail : disponibilité, participation, communion, passion. C’est la période où toutes ces résonances liées au système nerveux sont perçues sous l’angle de l’optimisme et de la bonne humeur, de la générosité et de la bonté. Dispositions à être content de son sort et à voir les choses tourner favorablement. L’esprit de créativité est renforcé vers la réalisation : intuition, originalité.

Cycle émotionnel - 28 jours

Période de recharge : du quatorzième au vingt-huitième jour du cycle. Période à mettre au profit du renforcement de la santé psychique. Phase de récupération : contemplation, introversion, indépendance. On préfère être seul, aussi recherche-t-on la tranquillité. Période quelque peu empreinte de pessimisme et de mélancolie, d’irritabilité et d’émotions négatives. Disposition d’esprit qui porte à prendre les choses du mauvais côté, à étre mécontent et inquiet. Incertitude, doute de soi, manque de confiance envers ses partenaires ; retrait par rapport à l’entourage. Réduction de la sensibilité, moindre résistance nerveuse, agitation intérieure.

Jours critiques : premier et quinzième jour du cycle. Les tendances de pessimisme exprimées dans la période de recharge sont renforcées. Une petite contrariété peut rendre impatient et coléreux. Difficultés de surmonter les obstacles et d’affronter ceux qui réclament une force intérieure solide. Au négatif, pour les personnes au tempérament nerveux, crise de nerfs ou dépression nerveuse. Recherche de compensation par abus de nourriture ou d’alcool. Il a été constaté qu’un verre d’alcool pris un jour critique pouvait avoir cinq fois plus d’effet que lors d’un jour mixte.

Cycle de 33 jours

Désignation : cycle intellectuel ou cycle de la pensée.

Origine historique :découvert par Teltscher et Hersey vers 1920.

Agencement : d’une durée de 33 jours, il se divise en deux périodes égales de 16 jours et demi ; les jours critiques correspondent au 1er et au 17ème jour.

Embryologie : l’ectoderme.

Physiologie : cycle de la transformation des cellules et neurones qui commandent le cerveau. Correspond aux secrétions périodiques des glandes qui agissent sur les cellules du cerveau.

Influence : facultés intellectuelles et de l’esprit. Habilité à comprendre et à apprendre : discernement, analyse, jugement. Facultés d’assimilation, de concentration, de mémorisation. Esprit d’entreprise : ambition, décision, réaction. Expression de la communication : discours, écrits, correspondances. Facultés de l’esprit dans le sens aussi de l’évolution philosophique et spirituel. Plus important pour les personnes qui manient et agencent les idées par la pensée.

Période de décharge : du premier au seizième jour du cycle. L’intelligence s’exprime de façon brillante et avec aisance.
Esprit critique positif et constructif : minutie dans le travail, conscience professionnelle. Période durant laquelle l’esprit est apte à réagir face aux situations qui exigent souplesse et intelligence. L’imagination est forte et la mémoire capable d’absorber de nouvelles informations.

Période de recharge : du dix-septième aut rente-troisième jour. Manque de concentration, d’analyse et de mémoire.
Les capacités de la pensée sont réduites. L’intelligence s’exprime de façon moins brillante que lors de la période précédente. Epoque propice à la révision des sujets abordés postérieurement. Les facultés mentales ralentissent quelque peu et penchent vers le désintérêt et le manque de curiosité. Ce peut être aussi le moment de l’accès au subconscient, afin de changer une attitude et procéder à une nouvelle réorganisation de son travail ou de sa vie.

Jours critiques : correspondent au premier et dix-septième jours du cycle. Les jours critiques intellectuels sont par nature moins remarquables que les jours critiques des cycles physiques et émotionnels. Toutefois, certains évènements tendront à bouleverser les conceptions mentales. Ils peuvent être sources d’épreuves, ainsi que de destruction de situations stables. Accès de colère, par manque de tact ou de diplomatie, on peut provoquer l’inimitié ou la rupture des collaborateurs. On fera attention aux propos que l’on exprime.

Cycle intellectuel - 33 jours

L’intelligence sera à base de satire, de cynisme, de dérision ; intolérance, tourné vers le pamphlet, la critique négative ou la controverse. Déséquilibre des facultés mentales pour les sujets prédisposés. Par contre, ce peut être un jour d’inspiration : un écrivain entrevoit un nouveau livre à écrire, un compositeur entend dans son esprit un nouveau thème à composer.

7.- Les jours critiques.

La dernière notion théorique des biorythmes est celle des jours appelés « critiques ».

Le mot « critique » possède la même racine, KER, que le mot « crise » qui veut dire « décision » et en même temps « trancher ». La relation entre ces mots implique la notion de « devenir » en tant que « passage » inéluctable vers une cession pour la cohérence. C’est le principe oriental du « Karma » dont la première lettre est identique au K de KER qui est une contraction du CR de « critique » et de « crise ». Dans la religion hindouiste, le Karma est « l’instant de perfection par excellence pour atteindre l’or de la divinité, qui se fait en nous, dans nos vies ».

Dans la théorie des biorythmes, le devenir en tant que « passage », se traduit comme une prédestination plus qu’une fatalité inéluctable, dans le sens hindouiste de perfection, par la lutte de l’individu contre son milieu afin de progresser et de changer celui-ci. Ces jours de « passage » sont nécessaires à la formation d’une personne de valeur. C’est aussi le transfert d’un état dans un autre.

La « crise » apporte le changement décisif ; la « décision », une solution. Les jours « critiques » d’un cycle qui a rapport à un rythme décident de l’issue de ce cycle. Ils provoquent un changement, une mutation. C’est le passage d’une période de recharge en une période de décharge.

Chacun de nous a pu ressentir ce changement, cette mutation. Prenons l’exemple du réveil. Les quelques minutes que durent ce réveil - passage de l’état de sommeil à l’état de veille après une nuit de sommeil profond, sont empreintes de résidus de rêves et des premières aspérités de la réalité. Ces instants peuvent être agréables, mais aussi, parfois contraignants comme l’exprime l’idée de réveil en sursaut ou de réveil pénible. Les premiers gestes qui suivent sont toujours imprécis, souvent maladroits, et il arrive que l’on fasse tomber un objet.
On est encore dans les « brumes de la nuit » ; dans un flottement, et pour revenir aux biorythmes, c’est le passage qu’expriment les jours critiques.

Quelle signification peut-on accorder aux jours critiques au niveau des fonctions biologiques ?

Lors des définitions des cycles du point précédent, nous avons déjà abordé les conséquences biologiques que pouvaient entrainer les passages des courbes aux jours critiques.
Pour le cycle physique, nous avons parlé d’une forte probabilité de menace au niveau corporel (blessures, brûlures, fractures, etc.) ; pour le cycle émotionnel, d’influences négatives au niveau du fonctionnement des dispositions nerveuses et des réflexes (accidents de la circulation, dépressions nerveuses) ; pour le cycle intellectuel, de déséquilibre des facultés mentales. Ce sont là des cas, somme toute, extrêmes, car les conséquences sont souvent imperceptibles, tout au plus négligeables selon les jours.

Les jours critiques du cycle physique ont lieu tous les premiers et douzième jours du cycle, ceux du cycle émotionnel, tous les premiers et quinzièmes jours, et ceux du cycle intellectuel, tous les premiers et seizièmes jours (1). Ce qui fait 20,36 % des jours d’une vie, selon les calculs mathématiques établis pour un prochain chapitre, soit 1/5 ème. Les jours critiques intellectuels sont les moins nombreux en raison de la longueur du cycle qui est de trente-trois jours, ce qui fait dix jours de plus que le cycle physique et cinq jours de plus que le cycle émotionnel. Il est évident, à la lecture de ces calculs, qu’il est impossible d’appliquer intégralement des influences dissonantes aux jours critiques. Les jours critiques ne prédisent absolument rien - ce qu’ils expriment ce sont des tendances et la mise en évidence de périodes particulières. Ils sont des clignotants qui vous indiquent que le passage est libre tout en vous avertissant d’un danger