Accueil > 39-45 - seconde guerre mondiale > Les Touches Haut lieu de Résistance
23 visites

Les Touches Haut lieu de Résistance

dimanche 26 juin 2022

Enregistrer au format PDF Format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable

LES TOUCHES HAUT LIEU DE RÉSISTANCE : Commune bien accueillante pour les Patriotes et Soldats de l’Ombre

Fanion du Maquis de la Maison Rouge

Le Maquis de la Maison Rouge Les Touches, a été créé par Claude Gonord le 5 Juillet 1943 dans la ferme de Pierre Martin. Claude Gonord agent de renseignements au sein du réseau "Eleuthère", avait été chargé par le Général Audibert, chef de l’Armée Secrète pour la région, de créer un maquis dans le secteur.
Ce fut le premier Maquis du département homologué par Londres le 16 Octobre 1943, ce même jour les maquisards sont passés en revue par le délégué régional Henri Bouret alias "Jean-François", accompagné du Colonel Valentin Abeille alias "Fantassin" représentant le Général de Gaulle pour la région M, la plus grande région F.F.I., ainsi que du Dr Dupé et du Cdt Briac le Diouron "Yacco".
Dans la nuit du 16 au 17 Juin c’est le transfert des maquisards vers la forêt de Saffré. Ce sera le début du Maquis de Saffré...
Une plaque commémorative a été apposée le Dimanche 28 Avril 1946 à la ferme de la Maison Rouge.
Le 16 Novembre 1963 le Cdt "Yacco" remit à Pierre Martin la croix du combattant volontaire de la Résistance.
La stèle du Maquis de la Maison Rouge a été inaugurée le 18 Octobre 2008.


Logo des Francs-tireurs et Partisans

Au village Le Meix aux Touches, dans la ferme de M. et Mme Pierre Marchand, se trouvent les "Francs-tireurs et Partisans", de Robert Cadiou alias "Cdt Joseph", avec 27 hommes.
En juillet 1943, le Cdt "Joseph" rencontre au village Le Meix, le Colonel Zegerlin (départemental A.S.) avec lequel fut conclu un accord d’aide mutuel.
Le 28 Juin 1944, le Maquis de Saffré est attaqué, dispersé au prix que l’on connaît, un parachutage d’armes a lieu le 29. Sous le nez des Allemands, les Lieutenants Jarret et Lepage réussissent à récupérer une partie des armes et munitions. Dégraissées, remontées, ces armes seront remises aux F.T.P.
Vers la fin Juillet et début Août 1944, les maquisards de Robert Cadiou pourchassaient les Allemands, ils firent plusieurs prisonniers dans les environs de Les Touches.
A partir de la mi-Août 1944, Robert Cadiou sera le responsable militaire départemental des F.T.P. avec un millier d’hommes, intégrés au 2ème bataillon qui combattra sur la poche de Saint-Nazaire.


Logo des Corps Francs Vengeance

En Janvier 1944, Roger Fonteneau alias "Commandant Henri", est chargé de créer en Loire-Inférieure les "Corps Francs Vengeance".
Il installe son P.C. chez M. et Mme Bucquoy dans le bourg des Touches. Le recrutement se faisait dans la salle du patronage.
Le "Cdt Henri" mit sur pied un bataillon, avec 28 chefs de groupe. Des attaques et des embuscades sont effectuées sur tout le département, contre les convois allemands, au moins trente-et-une interventions entre Avril et Septembre 1944.
De Septembre à Décembre 1944 le 3ème bataillon F.F.I. formé par les "Corps Francs Vengeance" avec environ mille hommes, tient un secteur difficile de la poche de Saint-Nazaire. Le 15 Novembre 1947, aux Invalides, Roger Fonteneau recevra la Légion d’honneur et la croix de guerre avec palme et sa femme Annie la Médaille de la Résistance.


Logo de l’Armée Secrète

Un groupe de Résistants de l’"Armée Secrète" (A.S.), se trouve également sur Les Touches, son responsable Edmond Lepage, avec plusieurs jeunes du bourg, ayant comme chef Félix Boudet alias "Millerand" de Nort-sur-Erdre, fondateur avec Joseph Nauleau des groupes de Nort-sur-Erdre, sous les ordres de Marcel Letertre de Châteaubriant qui exerce des responsabilités au sein du réseau "Oscar-Buckmaster".
En Juillet 1944, les Allemands occupèrent le bourg et les environs, ils creusèrent des trous semblant vouloir résister, ayant installé un canon, une DCA, sur le Mont-Juillet, ce qui ne faisait guère sourirent les gens des environs, il fallait s’attendre à voir la région ravagée.
En cas de bombardement par les Alliés, il avait été prévu des abris en dehors du bourg.


Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France

En Loire-Atlantique, il y a 11 Justes parmi les Nations, dont le Comte et la Comtesse Le Gualèse de Mézaubran, qui pendant la débâcle, en 1940, accueillent des Parisiens, parmi lesquels une famille juive.
En 1943, la famille juive occupera la maison du garde forestier, alors inoccupée, au lieu-dit Léchetout, sur la commune de Les Touches.
Deux enfants de cette famille seront confiés à une amie. Sur dénonciation, les miliciens français arrêtèrent l’un des enfants, le Comte Le Gualèse put retrouver l’enfant et le ramener.
Sous la protection du Comte et de la Comtesse, tous ces réfugiés furent sauvés.
En Loire-Atlantique, il y a 11 Justes parmi les Nations, dont le Comte et la Comtesse Le Gualèse de Mézaubran, qui pendant la débâcle, en 1940, accueillent des Parisiens, parmi lesquels une famille juive. En 1943, la famille juive occupera la maison du garde forestier, alors inoccupée, au lieu-dit Léchetout, sur la commune de Les Touches. Deux enfants de cette famille seront confiés à une amie. Sur dénonciation, les miliciens français arrêtèrent l’un des enfants, le Comte Le Gualèse put retrouver l’enfant et le ramener. Sous la protection du Comte et de la Comtesse, tous ces réfugiés furent sauvés.


Affiche : Avis au Réfugiés

- "Les Réfugiés" : Les Touches en Loire-Inférieure devenue Loire Atlantique, à 28 km au Nord de Nantes, sur les routes Nantes - Châteaubriant et Nort - Ancenis, en 1944 compte environ 1.400 habitants et accueil près de 1.000 réfugiés de Nantes, de Saint-Nazaire et d’ailleurs.


Archives du Passé - Bulletin Municipal N° 72 - Juillet 2014 - Les Touches Haut lieu de Résistance -

Suite de l’article sur la Résistance - Bulletin Municipal Juillet 2014

Article sur la Résistance aux Touches - Ouest-France 2 Février 2015

Suite de l’article sur la Résistance - Ouest-France 3 Février 2015

Tableau sur la Résistance aux Touches affiché en Mairie


Total 2171 visites depuis 176 jours | Contact | La Résistance dans le 44 | Les Touches | Les Touches - Haut Lieu | Site réalisé par Frédéric Jeanneau | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0